ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
La pilule, 40 ans de liberté au féminin 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Album-Photo

3) Infos sur la contraception hormonale

Les contre-indications:  
Les contre-indications les plus courantes pour la pilule contraceptive sont: 
La connaissance ou le soupçon d’un cancer de l’utérus, de l’ovaire ou du sein. 
Des saignements utérins dont les causes sont inconnues. 
Des antécédents de jaunisse.  
La présence de maladie hépatique active (en rapport avec le foie)  
etc.… 
Il existe aussi des contre-indications relatives: 
L’allaitement, car les composantes des contraceptifs oraux peuvent passer dans le lait maternel. 
Asthme sévère. 
Lorsque la femme est âgée de 40 ans et plus (mais c’est de plus en plus discuté)  
Fumeuse âgée de 30 ans et plus. 
etc... 
 
Les effets secondaires: 
Aménorrhée: absence de menstruation. 
Nausées. 
Douleurs aux seins. 
La pilule peut être moins efficace lorsqu’on est sous médication, exemple la pénicilline. 
Pertes vaginales plus fréquentes. 
 
La micro pilule permet à la femme, si elle le désire, de prendre des contraceptifs oraux même s’il existe des contre-indications aux oestrogènes. Par contre, s’il existe des contre-indications aux progestatifs, la femme ne peut utiliser aucun contraceptif oral. 
 
Avantages et inconvénients de la pilule : 
+ c'est une méthode contraceptive efficace à 100 %. 
+ elle est très bien tolérée. 
+ elle est efficace dès le premier comprimé. 
+ elle est réversible dès l'arrêt. 
+ elle permet d'avoir des cycles réguliers : les règles étant déclenchées par l'arrêt des hormones. 
+ les règles sont moins abondantes, moins longues et moins douloureuses. 
+ elle est aussi efficace pendant la semaine d'arrêt des pilules sur 21 ou 22 jours et pendant les comprimés neutres des pilules sur 28 jours à condition de reprendre une nouvelle plaquette. 
 
- il peut y avoir des petits saignements (spotting) en dehors des règles surtout lors des premières plaquettes. Il faut la continuer normalement.  
- la prise de poids : elle est exceptionnelle et toujours modérée, sinon il faut revoir la prescription. 
 
La prise quotidienne : 
Il existe aussi des différences au niveau du nombre de comprimés des pilules. Voici comment il faut prendre chacune de ces pilules: la toute première fois, il faut commencer la pilule le premier jour des règles. 
- la plaquette de 21 comprimés : 
Il faut prendre un comprimé par jour pendant 21 jours, à peu près à la même heure. Enfin, attendre 7 jours avant de reprendre une nouvelle plaquette. Ainsi on commence la plaquette toujours le même jour de la semaine. Les règles arriveront pendant la semaine d'arrêt.  
- la plaquette de 22 comprimés : 
Même fonctionnement que pour la plaquette de 21 comprimés. 
- la plaquette de 24 comprimés + 4 comprimés neutres : 
Il faut prendre un comprimé par jour pendant 28 jours , à peu près à la même heure, en finissant la plaquette par les 4 comprimés de couleur différente. Enfin, reprendre une autre plaquette sans jour d'arrêt. Ainsi on commence la plaquette toujours le même jour de la semaine. Les règles arriveront pendant la prise des 4 comprimés de couleur différente (neutres). 
- la plaquette de 21 comprimés + 7 comprimés neutres : 
Même fonctionnement que pour la plaquette de 24 comprimés + 4 comprimés neutres. 
- la plaquette de 28 comprimés (micro pilule) : 
Il faut prendre un comprimé par jour pendant 28 jours, à la même heure. Enfin, reprendre une autre plaquette sans jour d'arrêt. Les règles arriveront normalement tous les 28 jours.  
 
Guide pratique : 
Que faire en cas d’oubli? 
en cas de vomissement ou de diarrhée importante dans les 4 heures qui suivent la prise du comprimé :  
Reprendre un autre comprimé (si possible de même couleur si votre plaquette comporte différents dosages). 
 
en cas d'oubli de moins de 12 heures et moins de 3 h pour les micropilules:  
Reprendre le comprimé oublié et continuer la plaquette normalement. 
 
en cas d'oubli de plus de 12 heures et plus de 3 h pour les micropilules:  
Prendre le comprimé oublié puis les autres normalement mais il faut utiliser en même temps une contraception locale efficace (préservatifs) jusqu'à la reprise de la plaquette suivante y compris pendant les règles et pour les micropilules, pendant au moins 7 jours. Si on a eu des rapports sexuels dans les 5 jours précédant l'oubli, il faut prendre la contraception d'urgence disponible en pharmacie sans prescription médicale. 
 
cas particulier des oublis de pilule de la dernière semaine de la plaquette : 
Il faut prolonger les précautions contraceptives supplémentaires jusqu'au 14ème comprimé de la plaquette suivante. 
 
Quelques questions pratiques: 
A quelle heure prendre la pilule? Il faut choisir une heure qui permette de ne jamais l'oublier et associer la pilule à un geste du quotidien (petit déjeuner, trousse à maquillage, brosse à dents ...).  
 
Si je pars en voyage et que je ne veux pas avoir mes règles? On peut prendre 2 plaquettes sans semaine d'arrêt ou sans prendre les comprimés neutres.  
 
Si je n’ai pas eu mes règles? Ce n’est pas grave s’il n’y a pas eu d'oubli, il faut continuer à prendre la pilule normalement. S’il y a eu oubli(s) il faut faire un test de grossesse.  
 
Si je veux changer l’heure de ma prise de pilule? Il vaut mieux faire le changement en début de plaquette (toujours en avançant l'heure). Ne pas perdre de vue que le décalage ne doit pas dépasser 12 h.  
 
Si je pars dans un pays étranger et qu’il y a un décalage horaire? Il faut continuer à prendre la pilule à l'heure française si possible, sinon pas de décalage supérieur à 12 h (on peut avancer l'heure de la prise).  
 
Quel est son prix? 
de 7 à 28 euros la boite de 3 plaquettes.  
 
Quelques idées reçues: 
La pilule fait grossir : OUI avec les anciennes pilules fortement dosées. NON avec les nouvelles pilules faiblement dosées. En fait, il y a une possibilité d'augmentation de l'appétit les premiers mois de la prise, mais la prise de poids reste minime. 
La pilule donne des boutons : Non, en général elle est bien tolérée et même certaines pilules peuvent améliorer l'acné 
Il y a un risque de cancer : Non, au contraire, la pilule a un effet protecteur contre le cancer de l'utérus et le cancer de l'ovaire. Il ne semble pas exister de différence entre les femmes prenant la pilule et les autres concernant le risque de cancer du sein. Les femmes prenant la pilule ont une meilleure surveillance médicale donc un meilleur dépistage. 
La pilule fait augmenter le cholestérol : Non, quand le cholestérol est normal il y a très peu d'augmentation.  
La pilule rend stérile : Non, l'effet de la pilule est réversible dès l'arrêt quelque soit la durée de la prise. 
La pilule doit être arrêtée quelques mois avant une grossesse : Non, si on est enceinte sous pilule ou toute suite après l'arrêt, on peut mener la grossesse à terme sans risque pour le bébé.  
On doit arrêter la pilule de temps en temps : Non, on peut la prendre aussi longtemps que nécessaire ; à partir de 35 ans, revoir la prescription et faire le point. 
Il y a un âge pour commencer la pilule : Non, on peut la prendre dès que l'on en a besoin (en fonction de l'age d'apparition des règles). D’après notre visite chez le docteur Troivaux, une jeune femme doit utiliser la pilule dès qu’elle a une vie sexuelle. 
On ne peut pas prendre la pilule si on fume : Avant 35 ans, on peut associer pilule et tabac à condition d'avoir éliminé une contre-indication ou un problème particulier. Après 35 ans, si on continue à fumer, remplacer la pilule habituelle par une autre méthode, hormonale ou non.  
 
Les autres types de contraception hormonale : 
Le patch « EVRA »:  
C'est un patch de 20 cm2, de couleur chair, qui délivre une association oestro-progestative de troisième génération, comme une pilule à 20 micro grammes. Il agit comme la pilule, en bloquant l'ovulation et en modifiant la glaire cervicale. Il faut utiliser un patch par semaine pendant 3 semaines. Il y a également un arrêt d'une semaine (comme avec la pilule : règles arrivent pendant la semaine sans patch). Les 4 sites d'application possibles sont : le bras (face extérieure), l'abdomen, le torse (partie supérieure) et les fesses. Il ne faut pas l’appliquer sur les seins. 
Comme la pilule oestro-progestative, il est quasiment efficace à 100 (99,29%), à condition d’être bien utilisé et sans oublis. Il est efficace dès la pose du premier patch et aussi pendant la semaine d’arrêt. 
Les avantages: il y a une meilleure observance qu’avec la pilule, moins de risques d’oublis, il est très bien toléré,réversible dès l’arrêt et permet d’avoir des cycles réguliers. Comme avec la pilule les règles sont moins abondantes, moins longues et moins douloureuses. 
Les inconvénients: il est visible, il y a décollement dans 2 à 3% des cas et les mêmes contre-indications et effets secondaires que pour la pilule oestroprogestative.  
Le prix: il coûte environ 15 Euros pour un cycle de 28 jours et n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. 
 
L’implant « IMPLANON »:  
C'est un implant sous-cutané (sous la peau) composé d'un bâtonnet cylindrique de 4 cm de long et 2 mm de large, qui délivre en continu de faibles doses d'un progestatif de synthèse de 3ème génération : l'étonorgestrel. 
Il agit comme la pilule contraceptive. L'implant se met sous la peau de la face interne du bras, à l'aide d'un applicateur stérile à usage unique après une anesthésie locale. Il se retire aussi après une anesthésie locale, à l'aide d'une petite incision de 2 mm, avec une pince. La pose et le retrait sont simples et rapides, environ 1 minute 30 pour la pose et 3 minutes 30 pour le retrait. Il est mis en place pour 3 ans par le médecin pendant une consultation. Il y a 100 % d’efficacité pendant 3 ans et il est efficace dès la pose. 
Les avantages: il n'y a pas de risque d'oubli, l'implant est bien toléré, c'est un progestatif seul, donc il convient à beaucoup de femmes et il est réversible dès le retrait. 
Les inconvénients: il peut y avoir des saignements en dehors des règles dans 27 % des cas, il peut y avoir une absence totale de règles dans 19 % des cas, il peut y avoir des saignements prolongés dans 15 % des cas, ce qui peut être un motif de retrait et il reste une petite cicatrice de 2 mm après le retrait. 
Les contre-indications: thrombose(formation de caillots sanguins) évolutive, affection hépatique sévère. 
Le prix: 138,15 euros et il est remboursé à 65 % par la Sécurité Sociale. 
 
Le Dispositif Intra Utérin (DIU) « MIRENA »: 
C'est un dispositif intra-utérin hormonal contenant un réservoir de 52 mg de lévonorgestrel, sur un support en forme de "T". Son efficacité contraceptive est comparable à celle des pilules oestroprogestatives et se manifeste dès l'insertion et pendant 5 ans. Cet effet est rapidement réversible dès le retrait.  
Le lévonorgestrel exerce un effet contraceptif à trois niveaux, comme pour les pilules oestrorpogestatives. La plupart des femmes ont des petits saignements en dehors de la période de règles les 3 à 6 premiers mois. En général, le volume et la durée des règles diminuent au cours du temps. 
Un an après l'insertion, une femme sur cinq n'a plus de règles. Ceci est un phénomène normal lié à l'action locale du lévonogestrel sur l'endomètre. 
Les inconvénients: Les effets indésirables sont habituels au cours des premiers mois suivant l'insertion et disparaissent ensuite : problèmes menstruels, douleurs abdominales, acné ou autres problèmes cutanés, douleurs dorsales, douleurs aux seins (mastodynie), maux de tête (céphalées), dépression, nausées, oedème. 
Les contre-indications: infections génitales, affection hépatique aiguë, thrombophlébite évolutive. 
 
L’anneau vaginal « NUVARING »: 
C’est un anneau de 54 mm de diamètre et de 4 mm de section. Il délivre une association oestro-progestative de troisième génération, comme une pilule à 15 microgrammes. Il agit comme la pilule, en bloquant l'ovulation et en modifiant la glaire cervicale.  
Il faut utiliser un anneau par cycle (3 semaines avec anneau et une semaine sans anneau).  
Les règles auront lieu pendant la semaine sans anneau, comme avec la pilule. 
Comme la pilule oestro-progestative, il est quasiment efficace à 100% (99,35%) à condition d’être bien utilisé et sans oublis. Il est efficace dès la pose du premier anneau et aussi pendant la semaine d’arrêt. 
Les avantages: La mise en place et le retrait sont faciles, il y a moins de risques d’oublis qu’avec la pilule. Comme la pilule, il est très bien toléré, réversible dès l’arrêt et permet d’avoir des cycles réguliers. Les règles sont moins abondantes, moins longues et moins douloureuses. 
Les inconvénients: Mêmes effets secondaires qu’avec la pilule. 
Les contre-indications: identiques à celles de la pilule. 
Le prix: 15 euros pour un cycle de 28 jours, il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.  
 
 
La contraception hormonale est donc la plus efficace aujourd’hui, et elle est largement exploitée, on obtient ainsi différentes formes pour cette contraception, ce qui permet aux femmes de pouvoir choisir celle qui lui convient le mieux.  
Cependant, la recherche pour la contraception ne fait plus partie des priorités scientifiques aujourd’hui. Un projet est cependant en cours, il s’agit d’une pilule contraceptive pour homme.  
Cette pilule mettra en jeu une testostérone dépourvue d’effet sur la prostate. C’est à dire qu’elle permettra un blocage de la production des spermatozoïdes mais en assurant en même temps le maintien de la libido et des caractères sexuels secondaires. Des études cliniques sont actuellement en cours. Le laboratoire pharmaceutique Organon qui produit actuellement cette pilule, espère une mise sur le marché d’ici cinq ans.

(c) Caroline Manet - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 13.01.2005
- Déjà 329 visites sur ce site!